SIFEM - Swiss Investment Fund for Emerging Markets

Communiqué de presse: Rapport sur l'impact de développement 2016

Grâce aux financements durables pratiqués par le Swiss Investment Fund for Emerging Markets (SIFEM), 575 000 emplois ont pu être créés ou préservés depuis 2005. Ces postes viennent promouvoir la santé et la sécurité des travailleurs et leur offrent des perspectives professionnelles. Le nouveau rapport sur l’impact de développement 2016 se consacre au thème «davantage et de meilleurs emplois».

L’emploi est l’un des principaux mécanismes permettant d’échapper à la pauvreté. Toutefois, le secteur privé dans les pays en développement et les pays émergents est fréquemment confronté à un accès insuffisant au capital pour la croissance et la création d’emplois. SIFEM octroie du financement à long terme à des petites et moyennes entreprises ainsi que d’entreprises à croissance rapide dans les pays en développement et les pays émergents. Ces financements contribuent à maintenir et créer des emplois décents, mais aussi à faire reculer la pauvreté.

SIFEM accomplit tous ces investissements dans le but de parvenir à des effets de développement mesurables, en se focalisant sur les priorités géographiques de la Coopération suisse au développement. Il vient ainsi compléter les mesures de soutien du Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) et de la Direction du développement et de la coopération (DDC).

A l’aide d’exemples concrets, le rapport sur l’impact de développement 2016 donne un aperçu de la manière dont les investissements SIFEM engendrent à long terme des effets de développement durables. Il se focalise sur le thème «davantage et de meilleurs emplois», un grand axe avec la Coopération économique au développement de la Suisse. SIFEM soutient les entreprises au travers de financements mais oblige aussi celles-ci à valoriser les emplois. Les employeurs doivent assurer la santé et la sécurité de leurs collaborateurs sur le poste de travail tout en leur donnant la possibilité d’un développement professionnel. Entre 2015 et 2016, le nombre de postes de travail se rapportant aux entreprises du portefeuille de SIFEM a grimpé de 13%. L’exemple de la Tunisie montre à quel point les défis sont importants et comment SIFEM apporte une contribution dans ce pays: il s’agit ici de 14 000 emplois créés ou préservés.

Le SECO supervise étroitement les activités de SIFEM. Sa directrice, Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch, se félicite d’ailleurs des résultats des investissements de SIFEM: «Il est fondamental d’intégrer les demandeurs d’emploi ainsi que les travailleurs informels au sein du marché du travail formel afin de leur offrir des perspectives professionnelles et un revenu stable. Dans toutes les visites d’entreprises bénéficiaires que j’ai effectuées sur le terrain, la motivation et l’enthousiasme des gens m’ont impressionné.»

Le rapport sur l’impact de développement 2016 peut être consulté sur www.sifem.ch.

Contact:
Monika Gysin, responsable communication
mgysin(at)obviam.ch , 031 310 09 38